Polémique sur le vaccin anti-VIH : Biosantech répond au CNRS

Projet sérieux ou pas ? Le bras-de-fer avec la direction du CNRS engagé à l'occasion de la présentation des résultats de la première phase de test de son vaccin thérapeutique anti-VIH a jeté un froid. Présidente de la société sophipolitaine, Corinne Treger a tenu de répondre aux questions qui se posent : Biosantech a bien engagé les démarches pour la seconde phase de test et propose aux autorités publiques (CNRS/APHM) de se soumettre à toutes les vérifications demandées.

 

 

10 Mars, 2017 - 07:30

en lire plus