Coup dur pour les salariés d'Intel en France...et à Sophia

Quasiment toutes les entités R&D Intel en France sont concernées. Sophia n'y échappe pas. 350 postes seront supprimés d'ici fin 2017. En effet, le plan de restructuration du groupe vise 12000 postes dans le monde, dont 750 en France.
Tout comme ce fut le cas lors des fermetures sophipolitaines des géants Texas Instruments, Nvidia ou encore Samsung, souhaitons que l'écosystème pourra  devra  s'organiser pour accompagner et intégrer la transition de ces les salariés aux compétences riches, soit vers d’autres au sein des entreprises locales soit en faisant et pourquoi pas faire émerger de nouvelles start up ! L'objectif : conserver les talents sur le territoire. 

Plus d'infos